Qui sommes nous ?

Une association nationale regroupant des centres de langues, membre d’un réseau européen

RANACLES a été créé au début des années 1990 (cf. tableau ci-dessous pour ses statuts, sa finalité, ses objectifs, la composition actuelle du CA). Une cinquantaine de membres, issus des universités, IUT, grandes écoles, etc. composent ce réseau français, tous étant également membres de droit d’une association européenne de centres de langues, CercleS.

Le réseau RANACLES est animé via le site internet de l’association (dans la partie réservée aux membres) et par le biais de différentes rencontres organisées chaque année, soit à destination de tous les membres de l’association, soit pour promouvoir une dynamique sur un territoire géographique plus restreint :

  • le Congrès annuel, généralement fin novembre, temps fort de la vie de l’association, combine un colloque (pratiques et recherche) et l’Assemblée générale annuelle ;
  • les Rencontres Régionales, rendez-vous d’une journée, visent à promouvoir les échanges et contacts entre intervenants des centres de ressources en langues d’une même zone géographique ;
  • des séminaires permettent de travailler sur des problématiques de différentes natures (séminaires multimédia, séminaires Wulkow).

Pour plus d’informations, voir l’onglet « Se rencontrer » dans le menu du haut.

 

L'Association RA.N.A.C.L.E.S (Rassemblement National des Centres de Langues de l'Enseignement Supérieur) a été fondée le 16 avril 1992 ; ses statuts originels ont été votés en assemblée constituante en 1992 au CNAM de Paris. L'association a établi son siège à : Université JOSEPH FOURIER Département Shttp://www.ranacles.org/wp-admin/edit.php?post_type=testimonialcientifique Universitaire, 480, Avenue centrale, Domaine Universitaire 38400 - Saint-Martin-d'Hères logo-6

Parallèlement aux cours de langue traditionnels qu’imposent les textes réglementaires, nos universités, IUT et grandes écoles éprouvent depuis un certain nombre d’années le besoin de mettre en place des structures de formation en langues capables de répondre à toutes les demandes complémentaires : renforcement de la formation des étudiants de langues, possibilités d’apprentissage et de perfectionnement « à la carte » pour tous les étudiants, et pour le public de la formation continue interne et externe, développement de l’autoformation guidée, sessions intensives axées sur la compétence de communication, notamment en langue de spécialité, mise en oeuvre des nouvelles technologies, constitution d’équipes de recherche en didactique et ingénierie des langues.
Des centres de langues de taille et de conception très diverses ont ainsi émergé : depuis la maison des langues interuniversitaire fédérant les potentiels de toute une région jusqu’à la petite entité propre, par exemple, à un département d’IUT, une UFR ou une section de grande école. La proposition de définition d’un centre de langues, telle qu’elle a été votée en assemblée générale de RANACLES lors du premier colloque tenu au CNAM de Paris en décembre 1993, et telle qu’elle figure dans les statuts, reste, de ce fait, volontairement large et ouverte. RANACLES vise, en réalité, à rassembler toutes les équipes qui œuvrent réellement à l’amélioration des conditions d’acquisition de la compétence en langue par l’ensemble des publics qui relèvent de l’enseignement supérieur. De ce rassemblement, qui permet la comparaison des expériences et le lancement de projets de recherche et d’action en commun, chaque institution, chaque équipe, chaque enseignant-chercheur doit pouvoir tirer bénéfice.

Les objectifs de l’association sont les suivants :
– coordonner les actions des actuels et futurs Centres de Langues des Universités et autres établissements d’enseignement supérieur en France ;
– favoriser la recherche en didactique des langues pratiques ;
– permettre tous les échanges utiles de matériel pédagogique ;
– diffuser les résultats des progrès en ingénierie didactique ;
– établir un réseau national télématique de communication permanente ;
– permettre l’adhésion des Centres de Langues français en tant que membres de droit de la Confédération Européenne des Centres de Langues de l’Enseignement Supérieur (C.ER.C.L.E.S.) fondée à Florence, Italie, le 27 octobre 1990.

Les statuts ont été votés en assemblée constituante en 1992 au CNAM de Paris, modifiés en assemblée générale à Nice le 2 décembre 2000, modifiés en assemblée générale à Caen le 25 novembre 2005 au point 1 (adresse du siège de l’association), modifié en assemblée générale à Nice le 27 novembre 2009 (pour changement de CA et de bureau).

DÉNOMINATION, OBJET ET COMPOSITION

Article 1 : Dénomination. L’Association RA.NA.C.L.E.S (Rassemblement National des Centres de Langues de l’Enseignement Supérieur) est fondée le 16 avril 1992 par réunion à l’Université de Strasbourg II d’un Bureau initial de trois personnes, nommées ci-dessous, qui prennent l’initiative de la fondation en assumant respectivement les tâches de Secrétaire Général, Trésorier et Président ; et par adhésion de principe donnée préalablement par écrit des premiers membres actifs énumérés ci-dessous. L’Association établit son siège à l’Université JOSEPH FOURIER, Département Scientifique Universitaire, 480, Avenue centrale, Domaine Universitaire38400 – Saint-Martin-d’Hères

Sa durée est illimitée.

Article 2 : Objet. Coordonner les actions des actuels et futurs Centres de Langues des Universités et autres établissements d’enseignement supérieur en France. Favoriser la recherche en didactique des langues pratiques. Permettre tous les échanges utiles de matériel pédagogique. Diffuser les résultats des progrès en ingénierie didactique. Établir un réseau national télématique de communication permanente. Permettre l’adhésion des Centres de Langues français en tant que membres de droit de la Confédération Européenne des Centres de Langues de l’Enseignement Supérieur (C.ER.C.L.E.S.) fondée à Florence, Italie, le 27 octobre 1990.

Article 3 : Composition. L’Association se compose de membres :

– ADHÉRENTS : Peut adhérer tout centre de langues de l’enseignement supérieur constitué, en cours de constitution, ou de fait. Le conseil d’administration décide de l’admission des nouveaux adhérents au vu du descriptif des activités du centre.

– BIENFAITEURS : Toute personne physique ou morale, agréée par le Conseil d’Administration de l’Association, qui apporte son soutien financier à l’Association pour la réalisation de ses objectifs.

– HONORAIRES : Toute personne physique ou morale cooptée par le Conseil d’Administration de l’Association pour services rendus à la cause des langues vivantes.

Par son adhésion au RANACLES, tout Centre de Langues français devient ipso-facto, sous réserve du paiement de la cotisation annuelle afférente, membre de CERCLES, la Confédération Européenne des Centres de Langues de l’Enseignement Supérieur, puisque en sont membres de droit chacune des associations nationales des pays de la Communauté européenne.

*Par Centre de Langues de l’Enseignement Supérieur il faut entendre : une structure distincte clairement destinée à la formation en langues vivantes pratiques, disposant de locaux spécifiques identifiables et d’un budget propre, dispensant des enseignements de formation initiale et/ou continue, décernant le cas échéant un diplôme ad hoc, jouant le plus souvent le rôle d’un service commun, de préférence multilingue, souvent trans-UFR, avec centre de ressources didactiques et équipement technique appropriés pour l’apprentissage collectif et/ou individuel d’une langue vivante.

Article 4 : Démission / Radiation. La qualité de membre de l’Association se perd :

– par la démission signifiée ;

– par la démission de fait, due au non-paiement de la cotisation annuelle avant la fin de chaque année civile ;

– par la radiation prononcée pour motifs graves par le Conseil d’Administration, après avoir entendu l’intéressé.

RÔLES ET MOYENS D’ACTION DE L’ASSOCIATION

RANACLES se dote autant que possible de tous les moyens destinés à lui permettre de mener à bien les actions correspondant aux objectifs décrits à l’article 2.

Il organise notamment toutes réunions utiles de ses membres, fait appel autant que de besoin à des consultations extérieures, constitue des groupes de travail sur des thèmes particuliers, apporte son aide à la constitution de nouveaux centres de langues, représente auprès des autorités compétentes les intérêts spécifiques des centres, et, plus largement, défend et promeut l’apprentissage pratique des langues vivantes, en accord avec l’objectif européen qui vise à rendre chaque citoyen de la Communauté capable au moins de parler une langue voisine et d’en comprendre deux.

ADMINISTRATION et FONCTIONNEMENT

Les trois instances qui permettent le fonctionnement de l’Association sont l’Assemblée générale (A.G.), le Conseil d’Administration (C.A.), le Bureau.

Article 6 : Assemblée générale. L’AG est composée de toutes les personnes appartenant à un centre de langues à jour de sa cotisation pour l’année en cours ou précédente, ainsi que des membres bienfaiteurs. Chaque centre de langues adhérent dispose d’une voix à l’assemblée générale et chaque centre ne peut disposer que d’une procuration. L’A.G. se réunit une fois au moins tous les deux ans sur convocation de son Président, et chaque fois que deux tiers de ses membres en font la demande. Son ordre du jour est fixé par le Bureau et ratifié par le Conseil d’Administration. Elle entend les rapports : moral du Président, administratif du Secrétaire, financier du Trésorier. Sur proposition du Président, elle procède, à la majorité simple, aux modifications éventuelles de statut. Elle approuve les comptes de l’exercice clos, délibère sur les questions de l’ordre du jour, émet toutes suggestions pour permettre à l’Association d’agir conformément à ses buts, procède s’il y a lieu à l’élection du Président de l’Association et au renouvellement du Conseil d’Administration. L’Assemblée générale délibère valablement sans nécessité de quorum. Le compte rendu de l’A.G. est rédigé par le Secrétaire de l’Association, assisté le cas échéant des secrétaires de séance.

Article 7 : Conseil d’Administration. L’Association est administrée par un Conseil d’Administration de 15 membres, qui se réunit chaque fois que nécessaire sur convocation du Président, ou sur demande d’un quart au moins de ses membres. Chaque participant peut y disposer de deux mandats en plus du sien. Il n’y a pas de quorum. Le C.A. est élu pour 4 ans par l’A.G. En cas de vacance, le Conseil pourvoit au remplacement provisoire par cooptation jusqu’à l’A.G. suivante. Le renouvellement du Conseil a lieu intégralement. Les membres sortants sont rééligibles. Il n’y a qu’un seul tour de scrutin. Les candidats sont déclarés élus dans l’ordre en fonction du nombre de suffrages rassemblés sur leur nom, dans la limite des sièges à pourvoir. Il est tenu registre des délibérations du C.A.

Article 8 : Bureau. Le fonctionnement ordinaire de l’Association est assuré par un Bureau de trois personnes, dont le Président de l’Association élu par l’Assemblée Générale, le Secrétaire et le Trésorier choisis par le C.A. en son sein. En cas de besoin, le C.A. peut leur désigner un ou plusieurs adjoints qui prendront les titres respectifs de Vice-Présidents, Secrétaire-adjoint et Trésorier adjoint. Les membres du Bureau se concertent autant qu’utile par tous moyens de communication appropriés et se réunissent chaque fois que nécessaire. Le Bureau fixe l’ordre du jour des réunions du C.A.Les membres du Bureau sont rééligibles dans leurs fonctions.

Article 9 : Recettes et Dépenses. Les recettes sont constituées de la cotisation annuelle de chacun des adhérents, ainsi que par les subventions et dons autorisés par la loi. Le montant de la cotisation annuelle acquittée par chaque centre adhérent est fixé par le C.A. sur proposition du Président. Cette cotisation comprend la part réservée à l’adhésion de droit, par l’intermédiaire de RANACLES, à l’Association Européenne CERCLES, et la part réservée au fonctionnement propre de l’Association nationale. Les dépenses sont ordonnancées par le Président, qui peut donner procuration au Secrétaire et au Trésorier. La comptabilité recettes et dépenses est tenue par le Trésorier, qui peut se faire aider d’un secrétariat ad hoc.

Article 10 : Représentation. L’Association est représentée en justice et dans tous les actes de la vie civile par le président ou son représentant désigné, lesquels doivent jouir de leurs droits civils.

CHANGEMENTS, MODIFICATIONS ET DISSOLUTION

Article 11 : Changements. Le président ou son représentant doit, dans les trois mois, faire connaître à la Préfecture d’enregistrement tous changements survenus dans l’administration ou la direction de l’Association, ainsi que les modifications éventuellement apportées aux statuts.

Article 12 : Dissolution. La dissolution de l’Association est prononcée, si utile, par l’Assemblée générale convoquée à cet effet. L’A.G. de dissolution désigne un ou plusieurs commissaires chargés de la liquidation des biens de l’Association. L’actif net est attribué conformément à la loi. La dissolution doit faire l’objet d’une déclaration à la Préfecture du siège de l’Association.

Fait à Strasbourg le 16 avril 1992.

Modifié à Nice, le 2 décembre 2000.

Modifié (pour changement de siège, article 1) à Caen, le 25 novembre 2005.

Modifié (pour changement de CA et de bureau) à Nice, le 27 novembre 2009.


Le Bureau

Annick Rivens Mompean – Lille 3 – Présidente
Anne Chateau – Lorraine – Trésorière
Mathilde Arino – Bordeaux – Secrétaire Générale, Webmestre

Le nouveau C.A.

Sortants :  Alfred Knapp – La Rochelle et Jean-Christophe Coquilhat – Bordeaux Montaigne

Entrants:  Jean-François Brouttier – ULCO – Chargé communication et animation forums ; Stéphanie Mac Gaw Penitenti – Université de Corse – Chargée CRL et politique des langues; Gérard Rouziès – Université Toulouse 3 Paul Sabatier  – Chargé multimédia; Cédric Sarré – Langue de spécialité et relations associations amies;

Peggy Candas – Strasbourg – Chargée de la veille scientifique et documentation du site internet

Nicole Chenik – Paris Dauphine – Adjointe aux relations avec CercleS pour les publications

Tom Grainger – Aix Marseille – Chargé des réseaux sociaux (FB, Twitter)

Joanne Pagèze – Bordeaux – Chargée de l’EMILE / CLIL et représentante CEL

Laurent Rouveyrol – Nice – Chargé de la Certification

Anthony Stenton – Toulouse 1 – Contact CercleS

Frédéric Teillon – Reims – Chargé de la veille scientifique et documentation du site internet

Membres associés

Michel Perrin – Bordeaux – Président d’honneur
Alain Cazade – Paris Dauphine – Président d’honneur
Christine Vaillant Sirdey – Toulouse – Présidente d’honneur
Michel Van Der Yeught – Aix-Marseille – Président du GERAS